Le paillage (ou mulching)

Paillage (ou mulching) et compostage

Le paillage pour préserver les sols et les nourrir

Le paillage ou mulching consiste à recouvrir le sol entre les plantes d’une couche de matériau. Il permet de garder les racines et les bulbes frais en été et chauds en hiver. N’enlevez pas les résidus de culture, laissez-les sur le sol.

L’herbe ordinaire constitue également un très bon paillis, tout comme les feuilles, les boutures molles, les algues, la paille, l’écorce des arbres et le fumier. Tous ces paillis peuvent être enfouis dans le sol une fois la saison terminée. Mais il faut que le matériau soit assez bien décomposé avant d’être enfoui. Les matériaux qui ne sont pas complètement décomposés utiliseront une partie des précieux éléments nutritifs du sol.

Le paillage empêche l’évaporation de l’eau. Il faut donc moins d’arrosage. Il protège le sol du vent, de la pluie et du soleil, et supprime la croissance des mauvaises herbes en bloquant la lumière du soleil. Attention : parfois, le paillis offre un abri aux vers gris et autres insectes nuisibles. Il peut également empêcher la germination des graines si elles sont placées trop tôt sur le sol.

Les principes du paillage

Le paillage consiste à recouvrir le sol, au pied des plantes cultivées, avec des matières végétales opaques mais laissant passer l’air et l’eau.
Cette pratique protège la structure de la terre et limite les pertes d’eau et la croissance des mauvaises herbes.

Cependant, on appelle également paillage (ou mulching) la technique de fertilisation naturelle, qui consiste à laisser l’herbe coupée sur la pelouse lors de la tonte. Les brins d’herbe vont alors se décomposer sur le sol, fournir ainsi un engrais naturel à votre pelouse et lui redonner des éléments nutritifs et de l’eau. Le mulching vous dispense également de ramasser l’herbe après la tonte.

L’idée reçue selon laquelle le fait de laisser l’herbe coupée sur place propage les maladies et endommage la pelouse est totalement fausse !
Au contraire, si la pelouse est bien entretenue, le mulching contribue plutôt à lui donner une meilleure apparence. De plus, si vous utiliser un scarificateur régulièrement afin que la pelouse respire, cela évitera également l’apparition éventuelle de mousse. D’autre part, les brins d’herbe se décomposent en 48 heures, ce qui évite d’en retrouver partout !

Par contre, pour que cette technique porte ses fruits, vous devez impérativement tondre votre pelouse régulièrement sur un gazon parfaitement sec. De plus, il n’est pas recommandé d’utiliser une tondeuse classique dont on enlèverait le bac car il existe des risques liés aux projections.

La pratique du mulching requiert donc l’utilisation d’une tondeuse spécifique, la tondeuse mulcheuse.