Le compostage en tas

Le compostage en tas

Le compostage en tas consiste à regrouper les déchets directement sur le sol afin de former un tas d’une hauteur variable (0,5 m à 1,5 m en moyenne).

Les avantages du compostage en tas

Souplesse et facilité d’utilisation, il n’y a aucune contrainte de volume. Vous jouez sur la hauteur, la longueur et vous pouvez faire autant de tas que vous le souhaitez. Les déchets sont toujours accessibles et visibles. Vous les surveillez en toute facilité. Le compostage en tas convient à ceux qui disposent de place et n’ont pas beaucoup de temps à consacrer au compostage. Le manque d’arrosage est compensé par les pluies
périodiques. L’aération naturelle est souvent importante et limite ainsi les risques d’asphyxie.

L’évaporation relativement aisée peut aider à combattre l’excès d’eau. Mais le mieux est quand même de surveiller et de mélanger régulièrement votre compost.

Les inconvénients du compostage en tas

Lenteur et désagréments visuels. Le tas est à la merci d’animaux (chiens, chats, rongeurs, etc.) qui peuvent éventuellement être attirés par les épluchures, les os et la viande et autres restes de cuisine. Déposer les déchets frais au milieu du tas peut être une parade efficace. Le tas est exposé aux aléas climatiques, aux précipitations, au vent, à la sécheresse, au froid qui ont pour conséquence de rendre le processus irrégulier.

Une surveillance régulière permet de pallier ces inconvénients. Par ailleurs, la vision d’un tas n’est pas du goût de tout le monde. Le compostage est un peu plus long : il faut six mois à un an pour obtenir un compost mûr prêt à l’emploi.

Pour ne pas avoir les inconvénients du compostage en tas, vous pouvez opter pour le compostage en bac.